Faire un don

La génétique

Quelle est la cause de la dystrophie musculaire?

La dystrophie musculaire et plusieurs maladies neuromusculaires connexes sont des maladies génétiques causées par des anomalies dans les gènes associés à la fonction musculaire.

Qu’est-ce qu’un gène?

Les gènes constituent l’unité fonctionnelle de base de l’hérédité. Sur chaque gène est inscrit le code qui indique aux cellules comment fabriquer tel ou tel produit, par exemple des protéines. Les protéines sont responsables de l’ensemble de la structure et des fonctions de toutes les cellules vivantes, depuis la couleur des yeux aux mouvements des muscles. Si le gène subit une mutation, la protéine sera endommagée, défectueuse ou même complètement absente.

D’où proviennent les gènes mutants?

Notre ADN contient de nombreuses variations. C’est ce qui fait que chaque personne est unique. Très rarement, ces variations introduisent dans un gène une anomalie pouvant causer une maladie génétique. Ces variations néfastes sont appelées « mutations ».

Les mutations génétiques surviennent de deux façons : elles sont soit transmises par un parent, soit acquises au cours de la vie d’une personne. Dans ce dernier cas, on parle de « mutation spontanée ». Celles-ci se produisent lorsque les gènes, disposés en écheveaux serrés pour former des chromosomes, sont endommagés ou perdus lorsque les cellules se divisent ou lorsque de nouvelles cellules sont créées.

Comment les mutations génétiques sont-elles transmises?

Notre corps est composé de millions de cellules. Dans chacune de celles-ci, on retrouve 46 chromosomes organisés en 23 paires. La mère transmet à l’enfant à naître un chromosome de chacune de ces 23 paires tandis que le père fournit le deuxième. On appelle autosomes les 22 premières paires de chromosomes, qui sont numérotées de 1 à 22. L’expression « transmission autosomique » indique qu’il s’agit de la transmission de gènes situés sur l’un ou l’autre de ces 44 chromosomes.

La 23e paire de chromosomes est appelée chromosomes sexuels. Ce sont ces chromosomes qui déterminent le sexe de l’enfant. Les enfants reçoivent de leur mère un chromosome X, tandis qu’ils reçoivent de leur père soit un chromosome X, soit un chromosome Y. Si l’enfant reçoit un chromosome X de chacun de ses parents, il sera de sexe féminin (XX). S’il reçoit un chromosome Y de son père, il sera de sexe masculin (XY).

Il existe trois principaux modes de transmission génétique :

la transmission dominante : le gène s’exprime lorsque l’enfant hérite, soit de sa mère, soit de son père, d’une copie du gène défectueux;

la transmission récessive : le gène s’exprime lorsque l’enfant reçoit deux copies du gène défectueux, une de chacun de ses deux parents;

la transmission liée au chromosome X : ce mode de transmission est lié aux gènes présents sur le chromosome X.

Qu’est-ce que la transmission autosomique dominante?

Dans la transmission autosomique dominante, il suffit qu’un seul parent transmette le gène mutant pour que la maladie soit transmise. Bien que l’autre gène de cette paire, hérité de l’autre parent, ne soit pas défectueux, c’est le gène défectueux qui domine.

Si une personne atteinte d’une maladie autosomique dominante décide d’avoir des enfants, la probabilité que chacun d’eux hérite du gène défectueux et développe la maladie est de 50 %. Les enfants qui n’héritent pas du gène défectueux ne développeront pas la maladie et ne pourront pas la transmettre à leurs propres enfants.

Les maladies autosomiques dominantes se manifestent généralement dans chaque génération, sans exception. La dystrophie facio-scapulo-humérale et la dystrophie myotonique sont deux exemples de maladies autosomiques dominantes.

Qu’est-ce que la transmission autosomique récessive?

Dans la transmission autosomique récessive, les deux parents doivent être porteurs du gène défectueux pour que leur enfant hérite de la maladie. On appelle « porteur » une personne qui porte le gène défectueux mais qui ne présente généralement aucun symptôme. Lorsqu’une mutation est récessive, elle peut être présente chez une personne sans que la personne ne présente de symptômes pourvu que l’autre copie du même gène soit saine, le gène sain bloquant la mutation. Toutefois, si un enfant hérite de deux copies du gène mutant, la lecture du gène défectueux ne peut être compensée, ce qui permettra aux symptômes de se manifester.

Si chacun des deux parents porte une copie du gène mutant, les probabilités qu’un enfant hérite du gène défectueux de chacun des parents et soit atteint de la maladie est de 25 %. Si l’enfant hérite d’un gène défectueux d’un seul de ses parents, il sera porteur de la maladie mais n’aura probablement aucun symptôme.

Souvent, les maladies autosomiques récessives apparaissent sans qu’il y ait d’antécédents familiaux de la maladie. L’amyotrophie spinale est un exemple d’une maladie autosomique récessive.

Qu’est-ce que la transmission récessive liée au chromosome X?

Comme son nom l’indique, dans ce type de mutation, le gène défectueux se trouve sur le chromosome X. Les femmes possèdent deux chromosomes X, tandis que les hommes possèdent un chromosome X et un chromosome Y. Le plus souvent, les variations dans les gènes du chromosome X sont récessives.

Si une fillette hérite d’un gène défectueux lié au chromosome X, le gène sain de son autre chromosome X le bloquera et la maladie ne pourra se manifester. Les femmes peuvent porter et transmettre le gène défectueux à leurs enfants. Les hommes, par contre, n’ont pas de « copie de » copie de secours » fonctionnelle du gène et seront généralement atteints de la maladie s’ils ont un gène défectueux lié au chromosome X.

La probabilité qu’un enfant hérite d’une maladie récessive liée au chromosome X diffère à chaque grossesse, selon que l’enfant sera un garçon ou une fille et selon que le gène défectueux se trouve chez la mère ou chez le père :

  • lorsque la mère est porteuse d’un gène défectueux lié au chromosome X, la probabilité qu’un garçon soit atteint de la maladie est de 1 sur 2 (50 %). S’il s’agit d’une fille, la probabilité qu’elle soit, comme sa mère, porteuse du gène défectueux mais sans être atteinte de la maladie est aussi de 50 %;
  • lorsque le père est atteint d’une maladie causée par un gène défectueux récessif lié au chromosome X, aucun de ses fils ne sera atteint de la maladie mais toutes ses filles seront porteuses du gène récessif défectueux lié au chromosome X, même si elles ne seront généralement pas atteintes de la maladie.

Les dystrophies musculaires de Duchenne et de Becker sont deux exemples de maladies récessives liées au chromosome X. Il est intéressant de noter que tous les cas ne sont pas transmis génétiquement. Chez les garçons atteints de dystrophie musculaire de Duchenne, la maladie se manifeste à la suite d’une mutation spontanée du gène dans environ le tiers des cas.

Liens utiles

Myonet

Éléments scientifiques sur la génétique

Association anaïs

Les maladies neuromusculaires génétiques

Association canadienne des conseillers en génétique

Certaines parties de ce site sont disponibles en français

 

RESSOURCES EN ANGLAIS

Facts About Genetics and Neuromuscular Diseases
X
WP-Backgrounds by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann