E-Rare 2015

LOGO_CIHR_ERARE

Appel de propositions E-Rare-3 2015 pour des « projets de recherche transnationaux sur les maladies rares »

Dystrophie musculaire Canada est heureuse d’annoncer le renouvellement de son partenariat avec l’Institut de génétique des IRSC. À cet effet, elle fournira 300 000 $ pour financer les propositions retenues dans le cadre de l’appel de « Projets de recherche transnationaux sur les maladies rares » lancé par E-Rare-3.

De concert avec la Commission européenne (CE), les parties suivantes ont décidé d’ouvrir le 7e appel conjoint de propositions transnationales (JTC 2015) pour le financement de projets de recherche multilatéraux sur les maladies rares, dans le cadre du mécanisme de cofinancement d’ERA-NET :

  • Le Fonds scientifique autrichien (FWF, Autriche
  • L’Agence autrichienne pour la promotion de la recherche scientifique (FFG), Autriche
  • La Fondation de recherche de Flandre (FWO), Belgique, Flandre
  • Le Fonds de la recherche scientifique – FNRS (F.R.S.-FNRS), Belgique francophone
  • L’Institut de génétique des Instituts de recherche en santé du Canada (IG-IRSC), Canada
  • Le Fonds de recherche du Québec-Santé (FRQS), Québec (Canada)
  • Génome Canada (GC), Canada
  • L’Agence nationale de la recherche (ANR), France
  • Le ministère fédéral de l’Éducation et de la Recherche (BMBF), Allemagne
  • La Fondation allemande de la recherche (DFG), Allemagne
  • Le Secrétariat général pour la recherche et la technologie (GSRT), Grèce
  • Le Fonds hongrois de la recherche scientifique (OTKA), Hongrie
  • Le Bureau du scientifique en chef du ministère de la Santé (SCO-MOH), Israël
  • Le ministère italien de la Santé (MoH), Italie
  • La Regione Emilia-Romagna – Agenzia Sanitaria e Sociale Regionale (RER-ASSR), Italie
  • L’Académie lettone des sciences (LAS), Lettonie
  • Le Centre national pour la recherche et le développement (NCBR), Pologne
  • La Fondation pour la science et la technologie (FCT), Portugal
  • L’Agence exécutive pour le financement de l’éducation supérieure, de la recherche, du développement et de l’innovation (UEFISCDI), Roumanie
  • L’Institut national de la santé Carlos III (ISCIII), Espagne
  • Le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), Suisse
  • L’Organisation des Pays-Bas pour la recherche en santé et le développement (ZonMw), Pays-Bas
  • Le Conseil de recherche scientifique et technologique de Turquie (TÜBITAK), Turquie

OBJET DE L’APPEL

Cet appel vise à habiliter les scientifiques de différents pays à collaborer efficacement sur un projet de recherche multidisciplinaire commun fondé sur le partage de l’expertise, avec une approche clairement translationnelle de la recherche. Les projets porteront sur un groupe de maladies rares ou sur une seule de ces maladies, conformément à la définition européenne, soit une maladie qui ne touche pas plus de 5 personnes sur 10 000 dans la Communauté européenne.

L’appel est conforme aux objectifs établis par le Consortium international de recherche sur les maladies rares (IRDiRC), qui favorise la collaboration internationale dans la recherche sur les maladies rares. Pour plus d’information, veuillez consulter le site internet de l’IRDiRC (en anglais seulement) : irdirc.org.

SUJETS

Les propositions de recherches transnationales doivent couvrir au moins l’un des domaines suivants, la pertinence de chacun étant égale dans le cadre de cet appel :

  1. Recherche collaborative ayant recours à des bases de données de patients et cueillette correspondante de matériel biologique qu’il serait généralement difficile de réaliser à une échelle strictement nationale. Cette recherche doit présenter un net potentiel d’application clinique et des objectifs scientifiques bien définis, soit :
    • la définition de nouvelles entités nosologiques, d’études épidémiologiques, de corrélations génotype/phénotype, d’histoire naturelle des maladies;
    • la caractérisation du fondement génétique ou moléculaire de maladies spécifiques.
  2. La recherche sur les maladies rares, incluant les études génétiques, épigénétiques et pathophysiologiques utilisant des ressources, des technologies (technologies « omiques », séquençage de nouvelle génération, etc.) et des expertises novatrices et partagées.
  3. La recherche sur le développement d’applications pour le diagnostic et le traitement des maladies rares, par exemple l’identification et la caractérisation de marqueurs/biomarqueurs pour le diagnostic et le pronostic, la mise au point de systèmes de dépistage et d’outils diagnostiques novateurs, la génération de modèles cellulaires ou animaux pertinents et des études précliniques qui ont recours à des thérapies pharmacologiques, géniques ou cellulaires.

Les propositions de projets doivent clairement démontrer l’impact potentiel pour la santé, de même que la valeur ajoutée qu’apporte une collaboration transnationale : obtention d’une masse critique de patients/de matériel biologique, partage des ressources (modèles, bases de données, diagnostics, etc.), harmonisation des données, partage de savoir-faire spécifiques ou de technologies innovantes, etc.

Chaque projet de collaboration transnationale doit représenter la masse critique pour atteindre des objectifs scientifiques ambitieux. Les consortiums sont encouragés à démontrer une participation active avec l’industrie, incluant les domaines de collaboration et le partage des ressources, des capacités et des expertises en vue d’assurer un transfert efficace des résultats précliniques en utilité clinique. De la même façon, les organisations de patients sont invitées à participer, lorsqu’indiqué, leur participation pouvant apporter un nouvel éclairage et permettre de mener à des découvertes innovantes et de faire en sorte que la recherche soit en phase avec les préoccupations des patients.

Les maladies et sujets suivants sont exclus du cadre de cet appel :

  • les essais cliniques interventionnels;
  • les maladies infectieuses rares, cancers rares et effets secondaires rares dans le traitement de maladies courantes;
  • les maladies neurodégénératives rares couvertes par l’Initiative de programmation conjointe consacrée à la recherche sur les maladies neurodégénératives (JPND – neurodegenerationresearch.eu), soit : la maladie d’Alzheimer et autres démences, la maladie de Parkinson et les troubles associés, la maladie à prions, les maladies du motoneurone, la maladie de Huntington, l’amyotrophie spinale et les formes dominantes d’ataxie spinocérébelleuse. Les chercheurs intéressés sont invités à consulter les appels de propositions du JPND

Survol des critères d’admissibilité des propositions

Seuls les projets transnationaux seront financés. Chaque consortium doit compter au moins trois et au plus six groupes de recherche issus d’au moins trois pays participants différents. Voir à ce sujet la liste ci-haut.

Un consortium ne pourra compter plus de deux partenaires admissibles du même pays participant.

Les consortiums de projets financés par de précédents appels E-Rare transnationaux peuvent présenter une demande de financement à titre d’extension de leur collaboration. Ces consortiums doivent clairement démontrer le succès du projet en cours et des objectifs scientifiques innovants pour leur collaboration future. Leur demande seront en compétition avec les demandes portant sur de nouveaux projets de recherche.

La durée des projets peut aller jusqu’à trois ans. Toutefois, un partenaire pourrait recevoir un financement pour moins de trois ans selon les critères d’admissibilité et les règlements des organismes de financement de l’appel conjoint transnational E-Rare-3.

Pour plus d’information sur l’admissibilité, nous vous invitons à consulter les lignes directrices (en anglais seulement) : Guidelines for Applicants.

DATE IMPORTANTES

  • La présentation des demandes conjointes se fera en deux temps : proposition préliminaire et proposition détaillée. Ouverture de l’appel : 15 décembre 2014.
  • Date limite pour présenter une proposition préliminaire : 18 février 2015. (Voir Guidelines for Applicants)
  • La décision quant à la sélection des demandeurs qui seront invités à présenter une proposition complète sera communiquée d’ici la fin d’avril 2015.
  • Date limite pour le dépôt des propositions détaillées : 2 juin 2015
  • Date prévue de l’avis de décision : 30 octrobre 2015
  • Début du financement : 1er avril 2016

PRÉSENTATION DES DEMANDES

Les consortiums de recherche qui comptent déposer une proposition de projet transnational doivent s’inscrire au plus tôt au système de proposition électronique au : https://www.pt-it.de/ptoutline/ERARE15.

Le système ouvrira au plus tard en janvier 2015. Pour vous inscrire, svp remplir la fiche de données du système. La même fiche de données servira plus tard pour présenter la proposition électronique finale.

Exigences concernant les propositions préliminaires

  • Description du projet : maximum de 5 pages (DIN-A4, Arial 11, espace simple, marges de 1,27)
  • Diagrammes du plan de travail, échéancier, déroulement du travail et interrelations des éléments du projet (diagramme de Gantt, PERT ou semblable, 1 page maximum)
  • Annexes avec références (une page max.) et diagrammes, figures, etc. (une page max.)
  • Plan de budget du projet
  • CV universitaire (1 page max.) indiquant les 5 publications les plus pertinentes de chacun des chercheurs principaux participants.
  • Date et signature du coordonnateur

Télécharger le formulaire de proposition préliminaire (en anglais seulement).

Présentation des demandes détaillées

Veuillez noter que seules seront acceptées les demandes détaillées conjointes présentées par les candidats explicitement invités à le faire.

  • Les candidats canadiens invités à présenter une demande détaillée à l’appel conjoint transnational doivent remplir le formulaire de demande des IRSC et le soumettre sur RechercheNet. Voir les détails.
  • La date limite pour présenter cette demande est le 2 juin 2015.
Des questions? Veuillez contacter :

Marla Spiegel, directrice nationale de la recherche, des programmes et des services
Dystrophie musculaire Canada
2345, rue Yonge, bureau 900
Toronto, ON M4P 2E5
Téléphone : 1 866-687-2538, poste 1103
marla.spiegel@muscle.ca

Marilyn Desrosiers, directrice adjointe
Direction des programmes stratégiques et de l’analytique des IRSC
Téléphone : 613 954-6242
Courriel : marilyn.desrosiers@cihr-irsc.gc.ca

X
WP-Backgrounds by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann