Partenariat de recherche sur les maladies neuromusculaires

Dystrophie musculaire Canada croit à la valeur de la collaboration.

De 2000 à 2012, nous nous sommes associés à La Société canadienne de la SLA et aux Instituts de recherche en santé du Canada pour commanditer le Partenariat de recherche sur les maladies neuromusculaires (PRMN).

Le PRMN avait pour but de financer l’excellence de travaux de recherche fondamentale, ciblée ou appliquée susceptible de nous rapprocher de la mise au point de traitements thérapeutiques et, à terme, d’un traitement curatif pour les maladies neuromusculaires.

Au cours de ses 12 ans d’existence, le partenariat a investi plus de 43M$ dans 177 projets de recherche canadiens.
En savoir plus sur les subventions en cours

Des dizaines de scientifiques qui travaillent dans les institutions académiques et les hôpitaux du pays étudient différentes cibles et mécanismes. Ils ont en commun de vouloir améliorer notre compréhension des maladies neuromusculaire en vue de la mise au point de meilleurs traitements thérapeutiques et, un jour, d’un traitement curatif.

Kenneth Hastings, Institut neurologique de Montréal
Membre du conseil d’administration de Dystrophie musculaire Canada

La recherche fondamentale en biologie peut avoir de nombreuses conséquences pour les personnes atteintes de maladies neuromusculaires. À court terme, certains des mécanismes ou réactifs de recherche peuvent avoir des applications médicales. Dans le cas de nos travaux, qui visent à comprendre les capacités régulatrices de courtes séquences d’ADN tirées des gènes musculaires, certains des fragments d’ADN que nous étudions pourraient être utiles pour conduire l’expression des gènes dans les cellules musculaires dans le cadre d’une thérapie génique, une approche qui fait l’objet d’une exploration clinique très active pour les maladies neuromusculaires. Le plus grand impact, toutefois, est probablement plus loin dans l’avenir. Parce qu’il s’agit de recherches sur les mécanismes de base de la cellule qui déterminent les propriétés spécialisées des fibres des muscles squelettiques, elles sont importantes tant pour le développement normal de muscles sains que pour une saine régénération après une blessure ou une maladie neuromusculaire. Notre capacité à développer, renouveler et modifier les muscles des personnes atteintes de maladies musculaires dépendra finalement de notre connaissance de ces mécanismes biologiques fondamentaux.

Dystrophie musculaire Canada tient à remercier Canada Safeway de sa contribution au Partenariat de recherche sur les maladies neuromusculaires. La campagne de financement « Make Muscles Move » permet de recueillir des sommes importantes au soutien de projets de recherche neuromusculaire.

X
WP-Backgrounds by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann