Faire un don

OUI, JE PEUX! JOURNÉE D’INFORMATION SUR LA PRISE EN CHARGE DE MA SANTÉ : DYSPHAGIE ET PRATIQUES ALIMENTAIRES SÉCURITAIRES

cucumber-veggie-of-the-week-ftrLa dysphagie est le terme qu’emploient les professionnels de la santé pour désigner une déglutition difficile ou inconfortable en tant que symptôme d’une maladie. Notre bureau de Winnipeg a tenu une journée d’information au cours de laquelle Patrick Tremblay-Sabourin, diététiste, a fait une présentation à ce sujet. Voici un résumé de sa présentation sur les pratiques alimentaires sécuritaires.

Avant le repas 

  • Évitez de donner aux personnes un aliment ou un liquide qui ne correspond pas à la texture prescrite pour leur diète.
  • Assurez-vous que la personne a tout l’équipement adapté dont elle pourrait avoir besoin.
  • Assurez-vous que la position est adéquate : la personne devrait être assise bien droite, les pieds et la tête bien soutenus.
  • L’aidant devrait se placer à la hauteur des yeux de la personne, devant elle ou à côté d’elle. Il est important de bien connaître la personne et d’utiliser la position qui convient le mieux tant à l’aidant qu’à la personne atteinte.

Lors du repas

  • N’aidez que lorsque nécessaire. L’aide variera selon les besoins de la personne.
  • Environnement : limitez les distractions. Une salle à manger bruyante pourrait être source d’agitation et de distractions.
  • Les bouchées devraient être d’une cuillère à thé environ. Surveillez les mouvements de la pomme d’Adam. Assurez-vous que la personne a bien avalé sa bouchée avant de donner la suivante.
  • Évitez de mélanger les aliments (à moins que la personne ne le demande).
  • Encouragez la personne à fermer les lèvres sur la cuillère. Ne pas racler le bol de la cuillère sur les dents de la personne.
  • Faites du repas une expérience sociale.
  • Encouragez la personne à s’éclaircir la gorge et à avaler à nouveau si vous entendez un gargouillis ou si sa voix est anormale, « mouillée ».

Après le repas

  • Assurez-vous qu’il n’y a plus de nourriture dans la bouche de la personne.
  • La personne devrait demeurer assise de 30 à 90 minutes après avoir bu ou mangé.
  • Après chaque repas ou collation, il est important d’assurer une hygiène buccale adéquate.

Hygiène buccale et dysphagie

  • L’hygiène buccale a un impact sur la fonction, la sécurité, le confort et la qualité de vie.
  • Il existe des liens très nets entre une mauvaise hygiène buccale et la pneumonie d’aspiration.
  • Les dents sont la seule partie du corps qui ne se nettoie pas seule. Si les dents et la cavité orale ne sont pas débarrassées des bactéries et des débris, la personne court un risque plus élevé de pneumonie d’aspiration.

 

Si vous vivez au Manitoba, vous pouvez contacter le diététiste Patrick Tremblay-Sabourin au 204 963-3151 ou à Patrick@morfit.ca.

Ailleurs au pays, nous vous invitons à contacter l’équipe des Services aux clients de votre région.

 

Tags:
Posted on:

Leave a Reply

*

X
WP-Backgrounds by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann