Faire un don

Vieillissement et dystrophie musculaire : pourquoi envisager la physiatrie

STOCK_physical therapyLa plupart des gens savent bien ce que fait un physiothérapeute ou un chiropraticien. Mais le physiatre est un type particulier de spécialiste qui ne nous est généralement pas familier.

Le physiatre est un spécialiste de la médecine physique et de la réadaptation qui traite des pathologies musculaires et nerveuses en vue d’aider à maintenir et restaurer les capacités et la fonction, nous explique le Dr Rajiv Reebye, physiatre et médecin membre du personnel du G.F. Strong Rehabilitation Centre de Vancouver. Le Dr Reebye était au nombre des conférenciers de la dernière conférence Je prends ma vie en main organisée par Dystrophie musculaire Canada à Richmond, en Colombie-Britannique.

Selon le Dr Reebye, le physiatre peut être un membre très important de votre équipe soignante, particulièrement à mesure que vous vieillissez, de concert avec d’autres types de spécialistes tels que les ergothérapeutes, les diététistes, les travailleurs sociaux et les pharmaciens.

Un physiatre peut prescrire un programme d’exercices ciblés conçus pour renforcer vos muscles, en accroître la flexibilité et réduire la douleur et l’atrophie musculaire. Le Dr Reebye dit que l’entraînement contre haute résistance est généralement déconseillé parce qu’il risque d’endommager les fibres musculaires, mais les exercices d’aérobie et l’entraînement à faible résistance peuvent être très utiles. Au nombre des exercices qui sont bénéfiques mentionnons la natation, la marche et le vélo, selon les capacités de chacun. Il est aussi très important d’effectuer des étirements adéquats.

Des exercices d’aérobie mentionnés ci-haut, la natation est l’activité la plus fortement recommandée. Elle peut se pratiquer dès les premiers stades ambulatoires jusqu’aux premières phases non ambulatoires et peut se poursuivre aussi longtemps qu’elle est jugée sécuritaire du point de vue médical. Le Dr Reebye souligne que la natation est particulièrement bénéfique parce qu’elle peut être considérée à la fois comme un entraînement d’aérobie et comme un exercice respiratoire.

Un programme d’exercices adéquat peut être bénéfique à plusieurs égards, notamment pour la santé des os, la condition respiratoire et la prévention des contractures. Un tel programme contribuera aussi à améliorer le bien-être général et à diminuer l’atrophie des muscles causée par le manque de sollicitation. Le physiatre peut vérifier que vous faites effectivement le bon type d’exercices, adaptés à votre situation précise, et peut vous enseigner comment modifier vos activités en cas de douleur ou d’autres difficultés.

Par exemple, des douleurs musculaires importantes, des crampes ou des difficultés respiratoires importantes qui surviennent jusqu’à 24 heures après une activité spécifique signalent un effort excessif et des blessures causées par la contraction. Dans ce cas, il convient de modifier l’activité, conseille le Dr Reebye.

La douleur résulte souvent de contractures ou de problèmes de positionnement dans le fauteuil roulant. On peut généralement y remédier par des moyens simples, par exemple en améliorant le siège utilisé, en utilisant des crèmes topiques ou en ayant recours à l’aquathérapie.

Il est important que tout programme continu comprenne aussi des étirements adéquats. Les étirements doivent être exécutés au moins 4 à 6 fois par semaine dans le cadre d’une routine familiale quotidienne. Des étirements efficaces peuvent exiger l’utilisation de diverses techniques, dont l’étirement et l’utilisation d’attelles et d’appareils de verticalisation.

L’étirement régulier des chevilles, des genoux et des hanches est particulièrement important au début, poursuit le Dr Reebye. Plus tard, il sera nécessaire d’étirer régulièrement les bras, particulièrement les doigts, les poignets, les coudes et les épaules. D’autres adaptations peuvent être nécessaires aux stades ambulatoire avancé et non ambulatoire pour aider à monter les escaliers, effectuer les transferts, boire et manger, se retourner dans son lit et prendre son bain.

Afin d’avoir la meilleure qualité de vie possible, insiste le Dr Reebye, il est important de connaître votre équipe, de comprendre votre corps, de continuer à explorer les différentes options en matière d’aides techniques susceptibles de vous aider et de ne pas craindre de demander de l’aide très tôt.

Tags:
Posted on:

Comments are closed.

X
WP-Backgrounds by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann