Faire un don

Vivement le sport adapté!

photo 2

Cette première est apparue dans la newsletter Action du mois d’Octobre de la région du Québec.

Le 5 avril 2014 à Montréal avait lieu une journée d’information sur le thème du sport et des  loisirs adaptés.  Cette journée était organisée par Dystrophie musculaire Canada, en partenariat avec le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau, le Centre de réadaptation Marie-Enfant du CHU Ste-Justine et Parasports Québec. Une centaine de personnes sont venues assistées à des conférences sur le voyage, les loisirs, le travail. De plus, ils ont eu la possibilité de rencontrer une vingtaine d’exposants et de faire l’essai de différents sports (danse, Boccia, Powerchair soccer).

Le sport, malgré une maladie évolutive

Plusieurs athlètes étaient présents lors de cette journée, dont Alison Levine, atteinte de dystrophie musculaire idiopathique, qui pratique actuellement le Boccia.

La dystrophie musculaire idiopathique est une maladie neuromusculaire évolutive non spécifiée et génétiquement spontanée. Alison a été diagnostiquée à l’âge de 12 ans parce qu’elle avait de la difficulté à marcher. Maintenant, à 24 ans, la dystrophie affecte tout sont corps : ses bras, ses jambes et même sa respiration. Elle utilise un fauteuil manuel à la maison et un fauteuil motorisé à extérieur ainsi que son fidèle chien d’assistance.  Puisque son diaphragme est  paralysé, sa capacité pulmonaire est à 50%. Elle n’a pas d’appareil de ventilation assistée pour l’instant mais elle sait que ça viendra!

Elle a terminé l’école il y a un an avec en poche un diplôme éducation spécialisée. Elle s’intéresse beaucoup aux jeunes enfants et aux personnes âgées…mais pour le moment, le travail d’éducatrice devra attendre puisqu’Alison est athlète à temps plein!!!

Le sport a fait irruption dans sa vie il y a 8 ans, alors qu’elle en avait 16. Avant cela, les nombreuses visites à l’hôpital, les tests et l’école secondaire prenaient tout son temps. En 2006, elle s’inscrit à l’équitation thérapeutique. Les entraineurs, trouvant qu’Alison performait bien, lui ont proposée de faire des compétitions. Elle a accepté et a eu la piqure!!! À ce moment là, elle marchait encore mais devait utiliser des béquilles et des orthèses. Lorsqu’elle a commencé à avoir des pertes de l’équilibre, il est devenu trop dangereux pour elle d’être assise sur un cheval. C’est à ce moment qu’elle a découvert le Basketball en fauteuil roulant.

En 2008, Alison s’inscrit au Centre d’intégration à la vie active (CIVA) dans leur programme de  Basketball en fauteuil roulant. Durant un an, elle pratiquera ce sport de façon récréative, pour ensuite être recrutée dans l’équipe 2A et faire ce qu’elle adore, de la compétition. Malheureusement, après deux ans, l’évolution de sa maladie rend trop difficile la pratique de ce sport. Est alors entré en scène le Rugby en fauteuil roulant.

Donc, en 2010, et ce pendant 3 ans, Alison a fait partie de différentes équipes de Rugby en fauteuil roulant, avec entre autre l’équipe de Montréal et celle de Québec. Le Rugby est de loin son sport préféré. Il a donc été très difficile de devoir l’abandonner, toujours à cause de l’évolution de sa maladie.

photo 2bDepuis 2013, Alison consacre tout son temps au Boccia. Elle est sur l’équipe provinciale, fait de la compétition, beaucoup de tournois…elle revient d’ailleurs du Tournoi International Boccia World Open au Portugal…rien de moins!!! Pour elle, le Boccia n’est pas seulement un sport récréatif…c’est son emploi à temps plein. Il lui procure beaucoup de joies, de défis…et lui permet de voyager un peu partout dans le monde!!!

« C’est la pratique du sport qui m’a sauvée. Avoir un diagnostic grave, une dégénérescence, c’est difficile de trouver un sens à sa vie, de continuer, de sortir de la maison. Faut se dire que la vie n’est pas finie, elle sera seulement différente ».

Le sport adapté est en ébullition, les différents sports et équipes sont toujours à la recherche de nouvelles recrues que ce soit récréatif ou compétitif.  « Je suis très fière de dire que je représente mon pays. Je ne suis pas une personne handicapée qui fait du sport adaptée, je suis une athlète. »

Pour trouver les Associations faisant la promotion du sport adapté dans votre région, veuillez consulter notre guide ressources : http://muscle.ca/nous-pouvons-vous-aider/soutien/guide-ressources/ ou communiquer avec nous 514.393.3522 / 1.800.567.2236 #3102 ou pascale.rousseau@muscle.ca.

Tags:
Posted on:

One Response

  1. Musculation dit :

    Encore une fois, le sport est la solution pour les moments ou les situation difficile !
    Malheureusement, les gouvernements ne se rendent pas souvent compte de l’importance de l’activité sportive et c’est rare que le sport soit un sujet principal dans une campagne politique !

Leave a Reply

*

X
WP-Backgrounds by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann